Ce n'est pas un pont qu'elle a fait ma maîtresse, mais un viaduc !!! Surtout qu'il y avait le Poussin.

Donc gros gros gros câlins, bisous à gogo, galipettes, pression de ma petite maîtresse, mais même si des fois elle me sert un peu trop, je ne sors jamais les griffes et suis patient. Mais j'essaie d'atirer le regard de ma maîtresse (vous savez comme le chat dans Schrek quand il fait ses gros yeux) pour qu'elle me libère de cette étreinte pleine d'amour et surtout m'ouvre la porte du jardin.

Et pendant mes instants de liberté, nos deux petites femmes (à mon maître et à moi Chaussette) se sont éclatées. Ma petite maîtresse en voyant ma grande maîtresse faire pleins de choses de ses dix doigts, a eu envie de faire pareil. Donc, neurones artistiques du Poussin en action (ma maîtresse avait prévu et ramené de son bureau d'études des grands plans "destination poubelle", des draps de lit, elle appelle ça ou A0 voir plus grand pour celles qui connaissent un peu; vous commencez à connaître ma maîtresse, recyclage est un maître mot chez elle, donc papier à moitié utilisé peu encore servir).

Alors sous les ordres du Poussin, découpage à gogo pour ma maîtresse (plus précise et plus rapide) et collage pour le Poussin.

Et voila ce que des neurones de fifilles font quand ils sont en action :

Sans titre-1

Celui ci est pour celle qu'elle appelle Mamie

Sans titre-2

et celui là pour la petite Carolyne, l'assistante de ma maîtresse.

Bon, ça, c'est, quand même deux bon aprèm du viaduc.

A suivre...

Des câlins pour vous........et des MIAOUUUUUUUU...